Visite de l’Allée des Baobabs à Morondava

l'Allée des Baobabs à Morondava

En savoir plus sur cette activité

Pour découvrir le spectacle merveilleux de la route vers Morondava, vous disposez de trois possibilités. Vous pouvez emprunter les routes nationales 7, 34 puis 35 en voiture ou en taxi-brousse au départ d’Antananarivo, en passant par Antsirabe et Miandrivazo. Après un voyage en voiture jusqu’à Miandrivazo, vous pouvez embarquer à bord d’une pirogue traditionnelle ou d’un chaland pour descendre le fleuve Tsiribihina en trois jours. Pendant la croisière, vous découvrirez une végétation resplendissante où se succèdent forêt dense, champs de tabac, cultures de canne à perte de vue parsemées de villages traditionnels. Vous pouvez également voyager par voie aérienne au départ de l’aéroport international d’Ivato-Antananarivo.

L’allée des Baobabs : un paysage propre à Madagascar

Passer devant l’Allée des baobabs est une étape incontournable de votre escapade à Morondava. Localisé à l’ouest de l’Ile Rouge entre Morondava et Belon’i Tsiribihina, il vous plonge au cœur d’un paysage exceptionnel bordé de plusieurs arbres gigantesques. Depuis juillet 2007, l’Allée de Baobabs ou Avenue des Baobabs est dotée d’une protection temporaire attribuée par le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts en vue d’être classé en tant que monument national. En partenariat avec Conservation International, l’ONG malgache Fanamby a récemment lancé un projet d’écotourisme afin de conserver le site et améliorer les conditions économiques et touristiques de la région.

Un site touristique protégé pour sa splendeur

Grâce à la splendeur des lieux et son paysage idyllique, l’Allée des Baobabs est actuellement l’un des sites touristiques les plus appréciés de la région ; voire de la Grande Ile. Appelés Adansonia grandidieri, ces arbres de 30 mètres de hauteur suscitent l’admiration des touristes et des visiteurs avec ses branches et ses feuilles perchées à leur sommet ainsi qu’à l’immense taille de leur tronc. Connus sous l’appellation de « renala » ou « mère de la forêt », ces arbres à l’allure hors du commun sont vieux de plus de 800 ans et figurent parmi les arbres endémiques de Madagascar.

Activité non attribuée

Nous connaissons /conseillons cette découverte cependant nous n’avons aucun contact particulier à proposer !

Une erreur ?

Avec plus de 2000 fiches c’est sans aucun doute possible. Merci de nous informer de l’erreur remarqué et nous la corrigerons dans les plus brefs délais