fbpx

Antananarivo

Antananarivo, la ville des milles

Antananarivo, ou Tana comme on dit ici, est la capitale de Madagascar. Pourquoi visiter Tana ? Une question qu’on doit se poser apparemment parce que certains conseilleront d’écourter leur séjour à la capitale afin de mieux profiter des provinces. Ce qui, dans une certaine mesure, n’est pas totalement faux. Pourtant, la capitale malgache fait partie intégrante de l’île et de la fierté des locaux.

Tana, la ville boudée à tort

Dès vos premiers pas dans la ville, vous remarquez d’abord les collines qui l’entourent, les constructions éclectiques allant des maisons de briques aux immeubles en béton, les rizières et les bœufs en harmonie en pleine ville, les vieilles voitures 4L et 2 CV, etc. Ensuite, immanquablement, la capitale vous donnera une première claque sur la réalité socio-économique des Malgaches. 

Si dans d’autres destinations les capitales sont prisées, on appréhende Antananarivo. En France par exemple, on se rue à Paris, la ville « de l’amour ou des lumières » et on se prend en photo devant la tour Eiffel, sinon c’est tout comme si vous n’avez pas été en France. Pareil pour les États-Unis, si vous voyagez sur le côté Est, vous ne raterez pas l’occasion de visiter New York n’est-ce pas ? Oui, ce n’est pas la capitale, mais c’est la première image qui vous vient à l’esprit quand on entend « les States ». Time Square et Dame liberté, symboles de cette ville où tout est possible !

Mais Tana, elle, reste boudée. D’abord parce qu’on dit que c’est pollué et qu’il y a l’insécurité. Mais franchement, pas plus que Paris et New York si on en croit l’OMS. Et les pickpockets, il y en a partout dans les grandes villes, même sur les Champs Élysée ou sur le Time Square. C’est juste que ces « emprunteurs fugaces » sont « mieux habillés » là-bas et c’est moins flagrant du coup. Et l’apparence aujourd’hui, ça fait tout. Avant que vous ne vous indigniez, on n’a pas la prétention de dire qu’Analakely vaut l’Avenue des Champs Élysée ou que le Palais de la Reine est un monument tout aussi imposant que le Louvre ou l’Empire State Building. On dit juste qu’elle n’en est pas moins importante, car elle symbolise l’identité de Madagascar. Vous répliqueriez que « Mais on va à Madagascar pour la nature, quitter le tumulte des villes ! ». Et vous aurez encore raison. Sauf que la capitale malgache, vous devrez sûrement y passer. Et nous aimerions juste vous prouver qu’elle mériterait vraiment plus d’attention, pour peu qu’on veuille sortir du luxe de sa chambre d’hôtel.

Tana, littéralement incontournable !

lac anosy antananarivo
http://www.tongasoa-madagascar.com/antananarivo-curiosotes/

Incontournable n’est pas seulement un jeu de mots banal pour vous vendre Tana. Au-delà de son attrait touristique, le « Renivohitra » (capitale), signifiant la colline mère mérite bien son nom. Oui, car tout passe par Tana ! C’est le centre des affaires administratives, économiques et sociales de l’île. Durant votre séjour, vous l’éviterez difficilement, logistiquement parlant. Au vu de l’insuffisance d’infrastructures adéquates, le réseau aérien et terrestre malgache transite généralement par la capitale. En effet, si depuis peu le ciel malgache s’est ouvert grâce à la ligne directe reliant Addis-Abeba à Nosy-Be, Tana reste le point d’escale, d’arrivée et de départ de la grande majorité des vols intérieurs et internationaux. Par ailleurs, tous les réseaux routiers reliant les 4 coins de l’île traversent obligatoirement la ville : à l’Est par la RN2, à l’Ouest et au Nord par la RN4 et au Sud par la RN7. Même si vous passez par des professionnels du voyage, une nuit à la capitale à l’arrivée et/ou au départ de l’île sera nécessaire à cause des longues distances et des conditions de circulation souvent difficiles afin de sécuriser le timing du programme.

Puis, Tana c’est grand quand même. Avec un air urbain de plus de 2,5 millions d’habitants, elle se trouve dans la région d’Analamanga et constitue la plus grande ville de l’île. En fonction de votre programme, vous vous retrouverez forcément dans une des 3 locations suivantes :

Antananarivo, la ville des milles découverte

ville antananarivo
https://onechai.fr/photos/madagascar-1/

Vous avez déjà certainement lu quelque part qu’Antananarivo se traduit par « la ville des milles », fortement reliée à son histoire. De plus, à l’inverse de la plupart des capitales africaines, Tana était déjà une ville majeure avant même la colonisation. Aussi, les vestiges de cette époque royale et coloniale font d’elle la ville la plus riche en histoire de Madagascar. À titre d’exemple non exhaustif, vous pouvez visiter le Palais de la Reine ou Rova du Manjakamiadana, jonchée sur la plus haute colline de la ville, visible à des kilomètres et symbole absolu de la royauté malgache. Les lettres blanches épelant Antananarivo qui s’accrochent juste en dessous du palais vous évoqueront une pâle copie d’Hollywood, mais elles sont plus un rappel de l’importance de cette colline pour la capitale. Tout autour, la haute ville et le quartier d’Antaninarenina retracent l’histoire malgache coloniale avec ses tombeaux, églises et bâtiments officiels. Il vous est possible de visiter la ville soit en voiture, soit à pied avec des guides spécialisés de l’Office Régionale du Tourisme d’Analamanga (ORTANA). Vous pouvez aussi quitter l’animation du centre-ville et virer sur la RN3 pour une excursion sur la colline d’Ambohimanga, vestige de l’histoire malgache et classée patrimoine mondial de l’UNESCO

Activités & découverte à Antananarivo

Quelques activités

Le centre-ville

https://insta-stalker.com/post/BugIXOFFyjB/

C’est l’endroit le plus fréquenté d’Antananarivo. Tout ou presque toutes les infrastructures de la capitale y sont centrées : banque, hôpitaux, administration… Il est représenté entre autres par l’avenue de l’indépendance d’Analakely, le cœur même de la capitale. À côté, vous avez Behoririka, le quartier commercial considéré comme le Chinatown malgache vu le nombre d’immigrants chinois qui s’y sont établis. Les vieux quartiers de Faravohitra et Andohalo surplombent la ville, connus pour leur intérêt historique et culturel. Il y a aussi le quartier d’Anosy et son lac artificiel bordé de Jacaranda où a été érigé un monument en mémoire des combattants de la Première Guerre Mondiale. Les quartiers d’Ambohijatovo, Ambondrona, Antaninarenina et Isoraka sont fameux pour ses innombrables restaurants et pubs. Le centre-ville est idéal, car tout y est accessible. Y séjourner vous facilitera les déplacements pour les prochaines étapes de votre séjour : excursion en périphérie ou sortir vers les provinces.

Ivato, le quartier de l’aéroport

ivato
https://www.madaplus.info/Les-passagers-qui-decollent-a-Ivato-et-Nosy-be-seront-taxes-a-raison-de-38-euros_a11434.html

C’est le passage obligé pour tous les étrangers ou locaux qui viennent à Antananarivo par la voie aérienne. Les vols domestiques ne peuvent relier une région à une autre sans un arrêt à la capitale. Un transit de deux heures entre deux vols est toujours possible en fonction des programmations de la compagnie aérienne nationale. Toutefois, cette dernière est souvent sujette à des changements d’horaires de dernière minute. Ainsi, vous seriez avisé de préférer une nuit à Ivato entre votre atterrissage à la capitale et votre prochaine correspondance afin d’éviter tout contretemps fâcheux. Vu comme un quartier résidentiel, Ivato est presque une ville dans la ville et affiche un standing haut de gamme. C’est l’endroit idéal pour ceux qui aiment le calme et la tranquillité. En fonction de vos horaires et de votre direction, le trajet d’Ivato au centre-ville peut facilement vous prendre 1 à 2 heures à cause du trafic, même si elle n’est qu’à 15 km du centre. Par ailleurs, située à l’orée de la RN4, Ivato est ses alentours sont le relais idéal si vous allez direction Ouest et Nord par la route.

Les périphéries

Bien qu’il ne fasse pas partie de la périphérie de Tana ou du centre-ville proprement dit, le quartier résidentiel d’Ankorondrano est aujourd’hui considéré comme le nouveau quartier des affaires. Avec la récente ouverture de la route le reliant à l’aéroport, Ankorondrano et devenu l’alternative idéale pour garder le meilleur des deux mondes : l’accessibilité du centre-ville, le calme des périphéries et la praticabilité pour sortir de Tana. Un peu plus en dehors de la ville, vous avez entre autres le quartier d’Ambatofotsy si votre itinéraire continue sur la RN7 ou le quartier d’Ambohimanga sur la RN3 pour son attrait historique et sa sortie vers Anjozorobe. Enfin, tous les abords de la RN1 peuvent être pratiques si vous partez en direction d’Ampefy.
En gros, Tana, vous l’aurez dans la peau, que vous le vouliez ou non. Puisque vous devez y passer, autant en profiter au max, car cette ville est sans doute le plus grand rond-point de découverte de l’île avec des intérêts historiques, locaux, culturels, nature, gastronomiques, sportifs, etc.

Visite

lac anosy antananarivo
http://www.tongasoa-madagascar.com/antananarivo-curiosotes/

Une promenade le long du lac Anosy est un moment de détente agréable, surtout lorsque les jacarandas sont en fleurs. Le site abrite d’ailleurs un monument, érigé au centre du lac, dédié aux combattants de la Première Guerre Mondiale. La visite du parc zoologique et botanique de Tsimbazaza demeure aussi une étape incontournable. Moment de découverte et de détente garanti! Une immense variété de la flore malgache y est représentée: fougères arborescentes, aloès, bambous, pachypodiums, orchidées, … La faune malgache y constitue également une attraction fascinante. En effet, le zoo héberge des lémuriens, reptiles, oiseaux dont l’Ankoay, fossas, phacochères, etc. Une dernière section est consacrée à l’archéologie, à la paléontologie et à l’ethnologie. Bien qu’un peu délabré, il reste une alternative tolérable pour ceux qui sont de passage et qui n’ont pas beaucoup de temps ou de moyen pour la découverte du reste de l’île. 

L’urbanisation et la modernisation de la capitale se sont beaucoup développées ces dernières années mais quelques quartiers ont toujours conservé leur charme d’antan avec leurs constructions traditionnelles et leurs rues ombragées. Explorer les vestiges historiques éparpillés un peu partout dans la ville est une étape à ne pas manquer. Les sportifs se réjouiront d’ailleurs d’une randonnée à travers les ruelles et les milliers d’escaliers pour atteindre ces sites.

palais de la reine antananarivo
https://destinia.fr/v/ll42846-50132-vols-de-yaound%C3%A9-%C3%A0-antananarivo

La montée vers le palais de la Reine ou le Rova est une excursion particulièrement plaisante. Le parcours inclut la découverte de la cathédrale d’Andohalo, de la maison de Jean Laborde et du palais d’Andafiavaratra. Le Rova surplombe la ville et représente même un symbole. La vue imprenable sur Antananarivo et ses environs est spectaculaire. Le site abrite plusieurs constructions aux noms évocateurs datant de l’époque de la royauté: Manjakamiadana ou « là où il est agréable de régner », Mahitsielafanjaka ou « celui qui est intègre et règne longtemps », Tranovola ou « maison d’argent » et Manampisoa ou « surcroît de beauté ». A proximité, les mausolées et tombeaux royaux apportent une touche très authentique au site.

Nature

lemurien tana

Le Lemur’s parc, situé sur la RN1 est seulement à une heure de route du centre-ville. Un site privé qui a été créé pour la protection et la vulgarisation des lémuriens de Madagascar. Elle permet aussi de découvrir les plantes endémiques de l’île, véritable petite oasis pour ceux qui cherchent de l’air frais. 

crocodile madagascar

Une possibilité est aussi de visiter Croc Farm, une ferme d’élevage de crocodiles et de reptile situé à 3 km de l’aéroport. Niché à Alarobia, le Parc Tsarasaotra est le seul site RAMSAR privé au monde. Il réunit autour de son lac certains oiseaux menacés de l’île : hérons, canards, crabier… une halte intéressante pour les amateurs d’oiseaux ou ornithologues.

Sport

activité antananarivo
https://paddleblogs.com/madamax/

Les activités sportives ne manquent pas à Tana que vous pourriez combiner avec les découvertes de la ville. Entre autres la visite pédestre du centre-ville à travers les dédales de ruelles et d’escaliers de Tana, les trekkings et randonnées organisés par des opérateurs spécialisés dans les forêts et villages des alentours de la ville. 

Ces opérateurs peuvent aussi vous organiser des tours en vélo, du kayaking ou une balade en canoë sur les rivières des hauts plateaux. Des balades équestres, des sorties en quad ou moto, de l’accrobranche sont autant de possibilités. 

En ville, les salles de danse, les centres de remise en forme et autres SPA ne manquent pas non plus. Les amateurs de golf peuvent profiter de Malaza Golf Club à Ampitatafika, le grand domaine Golf du Rova vers la sortie de la ville sur la RN4 ou le Galaxy Golf en plein centre.

restaurant tana
https://generationvoyage.fr/madagascar-gastronomie-menus-fetes/

L’influence cosmopolite de la population malgache est incontestablement traduite dans vos assiettes lors de votre séjour. La capitale regorge toutes sortes de restaurants : des gargotes de la rue aux plus luxueuses, du traditionnel à base de zébu et de riz aux cuisines du monde : française, italienne, chinoise, orientale, antillaise, etc.

Véritable pays des fruits et des produits de rente, les boissons locales en sont fortement influencées : jus naturel, thé et tisanes, rhums locaux aux saveurs de café, vanille, letchis, etc. 

Le salon du chocolat qui se tient annuellement sur la capitale est une occasion pour découvrir les saveurs du cacao malgache de renom international. Des magasins comme Pili Pili Dock vous enivreront des épices de qualité de Madagascar : toutes les déclinaisons de poivre, sauvage et endémique, noir, rose et blanc aux différents aromes d’agrumes, de bois, de baies roses, etc. Il commercialise aussi différentes huiles essentielles et miel à base de baobab, d’eucalyptus, etc. idéaux pour votre bien-être ou pour offrir en cadeau souvenir.

Les hôtels Antananarivo

Quelques hôtels

LOT VB II 87 Tanjombato - Madagascar

ID 38 - 9 rue Ratsimamanga Ambohitsorohitra - Madagascar

13, Rue Andriandahifotsy, Faravohitra - Madagascar

A partir de 115 €

Histoires & culture

Édifiée sur l’une des douze collines historiques de l’Imerina, à environ 1245 m d’altitude, Antananarivo domine la plaine du Betsimitatatra, un paysage de rizières irriguées par le Laniera et l’Ikopa. La ville ne cesse de s’embellir au fil des ans et présente de plus en plus de lieux de détente avec des paysages incitant au calme et à la sérénité, même dans un environnement urbain très actif.

A la fin du XVIIIe siècle, le roi Andrianampoinimerina organisa l’administration territoriale du royaume. Antananarivo, la capitale de l’île, y tenait un rôle majeur car elle fut le lieu de succession au pouvoir des différents rois malgaches. Elle fut également le lieu de résidence des étrangers durant la période coloniale, et est actuellement la capitale politique et économique de Madagascar.

A part Antananarivo, six autres collines parmi les douze sacrées ont aussi accueilli les ancêtres royaux. Un détour du côté de ces sites ne sera pas de trop et enrichira davantage un séjour dans la région. Comme toute construction royale dans la capitale, le nom de chaque site est éloquent: Ilafy ou « parents par alliance », Ambatofotsy ou « la pierre blanche », Ambatomanga ou « le rocher bleu », Ambohidratrimo ou « la colline de Ratrimo »Antsahadinta ou « la vallée de sangsues » et Ambohimanga ou « la colline bleue ». Ce dernier tient d’ailleurs une place prépondérante dans l’histoire de Madagascar car le grand roi Andrianampoinimerina y a vécu. C’est l’un des sites les mieux conservés de l’île.

Evénements

Tana, c’est aussi un centre culturel. Le musée de la photo vous permettra de découvrir le patrimoine photographique malgache d’antan et le regard actuel que portent les photographes nationaux et étrangers envers la grande île. En outre, différents festivals organisés à différents moments de l’année ne manqueront pas de vous faire découvrir la capitale sous un autre jour. 

Madajazzcar met à l’honneur les jazzmen nationaux et internationaux, devenue aujourd’hui une référence internationale chez les mélomanes.

Le Festival Libertalia, lui, promeut la musique malgache actuelle sous toutes ses formes et se produit dans plusieurs scènes de la ville. 

La Rencontre du Film court donne une place importante au cinéma malgache et traite de causes nobles : les droits de l’homme, la place des jeunes dans la société actuelle, la sensibilisation et conscientisations sur les réalités malgaches. 

Moins connu, mais non moindre, le Festival Kolotsaina anaty Elakelatrano qui se traduit par « festival des petites ruelles » redonne vie aux bas quartiers de la ville grâce au dessin, la peinture, la danse, le slam, le graphisme, le recyclage, etc. Des artistes locaux se produisent en cabaret ou en boite chaque fin de semaine. 

Artisanat

marche antananarivo
http://www.epinedefrance.net/4.8-jacolini.167.html

Madagascar est connue pour la minutie de son artisanat. En bois, raphia, cordes, cornes de zébus, fers et minerais ou même boites de conserve recyclées, vous trouvez de tout à Tana : panier, petites voitures, bijoux, ornement, sculpture, vannerie, tissage, etc. Les adresses sont nombreuses. 

Pour les courageux, vous pouvez visiter le marché d’art de Coum ou d’Andravoahangy. Très animés, vous vous y ferez surement assaillir par les marchands, mais vous y trouverez des articles à petit prix, pour peu que vous soyez un as du marchandage. 

Il y a aussi le marché artisanal de la digue, à mi-chemin entre l’aéroport et le centre-ville où vous pourrez flâner entre les boutiques spécialement dédiées aux touristes, tout comme les prix d’ailleurs. Les articles y sont toutefois variés et l’endroit est moins animé que ceux du Coum et d’Andravoahangy. 

Puis, il y a les boutiques spécialisées comme le Lisy Art Gallery qui regroupe des coopératives d’artisans provenant de toute l’île, ou les Makis et Baobab compagnies, des grands noms du textile malgache. 

Enfin, un peu à la sortie de la ville, une adresse peu connue se perd au milieu des rizières, vend pourtant leurs produits partout dans le monde et a un impact local impressionnant : la ferronnerie d’Art de Violette et Dieudonné. Un endroit très spécial qui vaut le détour

artisanat antananarivo
http://marylahulote.blogspot.com/2011/12/3-octobre-suite-de-la-matinee.html

Quelques articles sur Antananarivo

Fermer le menu
ultricies facilisis neque. libero id Donec venenatis, libero.
fr_FR
en_US it_IT pl_PL fr_FR