Ambilobe

Dernière ville d’importance de la Route nationale 6 avant d’arriver dans la ville portuaire d’Antsiranana (Diégo-Suarez), Ambilobe est également la dernière halte pour accéder aux impressionnants Tsingy du Massif de l’Ankarana. Moins connus que les Tsingy de Bemaraha, dans la région sud-ouest de Madagascar, la région abrite pourtant des paysages extraordinaires, forgés par le retrait de la mer et des millions d’années d’érosion.

Ambilobe, la ville de la canne à sucre et du rhum

Ambilobe : à la découverte des Massifs de l’Ankarana

Avant votre escapade vers les curiosités géologiques du Massif de l’Ankarana, prenez le temps de visiter Ambilobe, cette ville qui s’est développé autour de la culture de la canne à sucre. Le nom Ambilobe veut d’ailleurs dire « là où l’on trouve beaucoup de plantation ». L’usine de sucrerie de la ville connaît certes un passage à vide, mais un autre produit dérivé de la canne à sucre elle est bien florissante, le rhum. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire d’une marque de ce breuvage festif qu’une frange de la population malgache connaît la ville. La vie au sein de cette ville est simple, sans fioriture et vous vous plairez à vous attabler à une terrasse et discuter avec les habitants. Lors de votre passage dans la ville, vous pourrez également admirer les curieux plants de cacaoyers, à partir desquels on produit le chocolat. Pour information, le cacao de Madagascar est, avec celui de Guatemala, le meilleur du monde et particulièrement apprécié des maîtres chocolatiers suisses. Le fleuve Mahavavy qui alimente la ville en eau est également un détour à ne pas manquer, notamment lorsque celui-ci s’assèche. Vous aurez alors une grande étendue de sable avec quelques méandres qui la parcourent.

Massif de l’Ankarana : un paysage fabuleux

Ambilobe : à la découverte des Massifs de l’Ankarana

Le parc national de l’Ankarana est traversé par la RN6 si vous prenez la direction de la ville d’Antsiranana à partir d’Ambilobe. Lieu sacré de la tribu Antakarana (qui vient de l’Ankarana), le par ces également une réserve naturelle de grande importance. Il abrite plusieurs espèces endémiques, dont quelques espèces de lémuriens. Le paysage découpé de plusieurs arêtes est le résultat de plusieurs millions d’années d’érosion. La formation végétale qui domine dans la région est spécifique aux tsingy, et présente quelques similitudes avec celle des Tsingy de Bemaraha. Vous serez enchanté de voir littéralement un baobab pousser au milieu des roches. N’oubliez surtout pas de recharger la batterie de votre appareil photo afin d’immortaliser le moment. Au cours de l’histoire géologique de l’Ankarana, la formation karstique qui caractérise la région fut également propice à la formation des grottes. On y trouve plusieurs espèces de chauve-souris. On y compte jusqu’à 14 espèces, soit la moitié des espèces recensées de Madagascar. Pour la visite du Massif de l’Ankarana, prenez soin de vous équiper de chaussures montantes, car les scorpions y sont légions. En suivant ces recommandations, vous avez l’assurance de passer des moments inoubliables dans le district d’Ambilobe.

Fermer le menu
at elit. dolor elementum id venenatis, ut leo Donec ultricies porta.

Vous partez déja ?

J’espère que vous avez trouvé ce que vous cherchez ?

  • Si oui, super !
  • Si non, j’en suis désolé …

Dans les deux cas, je vous serai très reconnaissant de me faire un retour d’expérience, ceci m’aiderai beaucoup à améliorer ce site