fbpx

Akanin’ny Nofy

Lors d’un voyage sur la côte Est de Madagascar, une incursion à Akanin’ny Nofy s’impose. Ce petit coin de paradis exprime à merveille la beauté et la richesse de la nature malgache. Vous pourrez y faire des rencontres tout à fait authentiques, notamment celle de la faune endémique de l’île.

Se rendre à Akanin’ny Nofy

Situé sur la côte orientale de la Madagascar, Ankanin’ny Nofy est un magnifique site bordant le lac d’Ampitabe. Ce dernier, séparé de l’océan Indien par quelques dunes, est l’un des nombreux lacs du canal des Pangalanes. Vous pourrez donc profiter de la traversée du canal pour visiter Ankanin’ny Nofy, d’autant plus que le moyen le plus agréable pour s’y rendre demeure le bateau, qu’il s’agisse d’un hors bord, d’un chaland ou d’un bateau de plaisance.

Au départ de Tamatave, le site est joignable après une heure et demi de navigation. Par contre, si vous comptez y aller depuis Antananarivo, il vous faudra faire une escale à Manambato. Une fois arrivé à Akanin’ny Nofy, il est difficile de ne pas tomber amoureux de ce coin paradisiaque. Vous pourrez même rester sur place une nuit ou deux en logeant dans l’un des hôtels ou bungalows locaux. Ces derniers, construits avec des matériaux traditionnels, offrent un véritable confort aux visiteurs.

Akanin’ny Nofy peut aussi être atteint par train grâce à la réhabilitation de la ligne ferroviaire TCE (Tananarive – Cote-Est) par la société Madarail. En dehors des trains ordinaires, une micheline effectue le trajet TCE à la demande pour des groupes de voyageurs. Pour atteindre Akanin’ny Nofy, il faut descendre à la gare d’Andranokoditra qui possède l’avantage d’être à proximité de la majorité des structures d’hébergement.

Un Nid de rêve

Akanin’ny Nofy signifie littéralement « Nid de rêve » … Le nom évocateur de ce lieu de délices suffit à nourrir l’imaginaire. Les amoureux de la nature y trouveront certainement des merveilles à la hauteur de leurs attentes. Cet écrin naturel dévoile toute la beauté de la faune et de la flore malgaches sur une cinquantaine d’hectares. Il abrite notamment diverses espèces de lémuriens endémiques, dont le fameux Maki, un symbole de l’île, l’Aye-Aye, le Sifaka et l’Indri Indri, le plus grand lémurien du monde.

Pour approcher de près les lémuriens de la réserve, la visite du « Palmarium » est incontournable. D’ailleurs, il s’agit de l’attraction la plus touristique du site. S’étendant sur une trentaine d’hectares, celui-ci doit son nom aux 100 000 palmiers qu’il abrite. On y trouve des espèces endémiques et rares comme le Dypsis, l’Orania et le Lemurophoenix. De nombreux guides se feront une joie de vous accompagner dans votre découverte et de vous apporter plus d’informations sur chaque espèce, qu’il s’agisse des lémuriens, des palmiers, des orchidées, des plantes carnivores ou autres.

Fermer le menu
et, Aliquam Phasellus commodo fringilla elit. ut elementum suscipit Lorem felis dolor
fr_FR
en_US it_IT pl_PL fr_FR