Fort-Dauphin

Fort-Dauphin, située au Sud-est de Madagascar, à environ de 1000 Km d’Antananarivo, est l’une des plus belles côtes de l’île. La ville est blottie sur un bout de littoral étroit, bordée d’un côté par une végétation luxuriante et de l’autre par les plages blondes de l’Océan Indien. La région offre un panorama particulier, elle présente un assortiment de paysages à la fois verdoyants, désertiques et montagneux.

La ville de Fort-Dauphin ou Taolagnaro en malgache est une ville historique qui garde des vestiges du passé. Une balade dans la ville coloniale s’impose pour les amoureux de l’histoire. Elle fut longtemps occupée par les européens durant le XVIIème siècle. Le nom de la ville vient du fort du même nom, construit par les français en 1643. Le fort Dauphin, ayant servi de comptoir commercial, a été baptisé ainsi en l’honneur du roi Louis XIV.

Sainte Luce, aussi appelée village de Manafiafy, est le lieu où les français ont débarqué la première fois. Le site abrite un musée historique rappelant cette époque. Le village est niché au cœur de Filaos et de cocotiers. Il est aussi bordé d’une magnifique plage de sable fin. Un détour dans le village de Sainte Luce permet de retracer l’histoire de la ville car il abrite de nombreux monuments marquant le passage des européens: le Fort Flacourt, le Fort des Portugais, etc.
Le pic Saint Louis domine la région et culmine à 529 mètres. Les amateurs de trekking seront ravis d’en faire l’ascension. Le sommet permet d’admirer une végétation luxuriante où ravenalas, raphias, orchidées, pervenches s’entremêlent. Du sommet, le panorama sur la région est superbe: Sainte Luce, la baie de Lokaro, l’anse Dauphine, les plages de Libanona, la fausse baie des Galions, le cap Ranavalona, l’îlot des Portugais,…

Le jardin botanique Saïadi est un lieu incontournable pour les amoureux de la faune et de la flore malgaches. Une promenade dans ce jardin permet de découvrir toutes les variétés de la flore locale: orchidées, palmiers, fougères arborescentes, ravenalas, etc. On peut aussi observer des lémuriens en liberté dont les makis, les sifakas, et les fulvius. De nombreuses espèces de crocodiles, d’oiseaux et de papillons font également la richesse du site.

Fort- Dauphin regorge de sites naturels agréables à visiter, parmi eux les lacs Vinanibe et Anony. Le lac Vinanibe, situé à 8 Km de la ville, convient aux amateurs de sports de glisse. La pratique du windsurf et du flysurf y est très agréable. Les deux lacs offrent de magnifiques plages de sable blanc accessibles pour ceux qui recherchent le calme. Le lac Anony offre également des scènes de pêches « tanosy », typiques de la région.

La baie de Lokaro, localisée à environ 40 Km de Fort-Dauphin, sur la route de Sainte Luce, est un superbe site sauvage qui mérite un détour. Des excursions sont organisées pour apprécier la beauté du site. Il est réputé pour ses criques où baignade et plongée sous-marine sont agréables. Une excursion en bateau à travers les marais et les canaux permet d’observer une végétation particulière: « oreilles d’éléphant », pandanus, roseaux, ravenalas, etc, jonchent les lagunes.

Des réserves qui concentrent une biodiversité riche

Un parcours sur le thème de la nature convient parfaitement pour un séjour dans la région de Fort-Dauphin. En effet, on y compte trois réserves naturelles pour une découverte intégrale de la biodiversité locale: la réserve de Berenty, celle de Nahampoana et le parc national d’Andohahela.

Le parcours de la réserve de Berenty prévoit un arrêt sur une réserve de plantes carnivores népenthès et un autre sur une forêt d’épineux. La vallée du fleuve Mandrare offre un paysage peu commun s’ouvrant directement sur d’immenses plantations de sisal. Celles-ci se mêlent aux autres espèces végétales du coin. La présence de bungalows confortables vous permettront un séjour en pleine nature, dans la réserve. A Berenty, tout est fait pour faciliter l’observation des lémuriens. Ceux-ci se montrent d’ailleurs très amicaux envers les visiteurs. Trois groupes de lémuriens dominent dans la réserve: les makis, les sifakas et les gidros. Ces derniers sont surtout bavards et curieux; ils apprécient d’aller à la rencontre des visiteurs qui daignent s’essayer à leur langage. La réserve abrite également un zoo où vivent tortues, crocodiles et serpents. Un jardin botanique expose les variétés endémiques de la flore locale.

La réserve de Nahampoana, située à 7 Km de Fort-Dauphin, est un lieu idéal pour se reposer. Vous vous détendrez au bord d’une cascade ou d’une piscine naturelle. La réserve est un concentré de plantes endémiques cohabitant avec une magnifique forêt de bambous. Cinq espèces de lémuriens dont le Happalemur de bambou, des crocodiles et des tortues évoluent au milieu de la végétation luxuriante.

Le parc d’Andohahela est situé à 40 Km au nord-est de Fort-Dauphin. Il est composé d’une grande diversité d’écosystèmes: les chaînes d’Anosy font obstacle aux alizés, permettant un croisement entre la forêt tropical humide et la forêt sèche. Côté faune, des Iguanidaes vivent dans le parc. On ne trouve ces lézards qu’ici ou en Amérique Latin. Environ treize espèces de lémuriens fréquentent aussi le parc. Il est l’un des rares endroits de Madagascar où vous pourrez rencontrer le lémurien à collier roux et le Microcèbe, le plus petit lémurien nocturne. Aux côtés des lémuriens, 129 espèces d’oiseaux dont 65 % sont endémiques, 61 espèces de reptiles et 49 espèces d’amphibiens fréquentent le parc. Il est aussi peuplé de plantes endémiques telles le palmier trièdre, le Vanilla Madagascariensis, etc. La visite du parc s’effectue essentiellement sur trois sites afin d’avoir une vue imprenable sur toute les richesses en faune et flore locales: le site de Tsimelahy, celui de Malio et le site d’Ihazofotsy.

Une escapade sur la côte des contrastes ravira tout le monde . Fort-Dauphin associe tourisme balnéaire, tourisme sportif et écotourisme: un cocktail qui ne peut que ravir ceux qui sont à la recherche d’un séjour bien rempli.

10 excursions à ne pas manquer lors de votre séjour à Fort-Dauphin

Lové dans la région sud-est de Madagascar, Fort-Dauphin séduit par ses paysages sauvages, sa végétation luxuriante et ses baies d’une beauté édénique. Zoom sur les 10 principales attractions touristiques à ne pas manquer lors de votre séjour dans cette partie de l’île.

– La réserve naturelle de Berenty 
Située aux portes de l’Androy, à 86 kilomètres à l’ouest de Fort-Dauphin, la réserve naturelle de Berenty se déploie sur une superficie de 250 hectares. Vitrine de la faune et de la flore du Grand Sud malgache, elle abrite des tamariniers séculaires peuplés de lémuriens, caméléons et autres animaux typiques du Sud.

– La baie de Lokaro
À une quarantaine de kilomètres du centre-ville de Fort-Dauphin, la Baie de Lokaro est appréciée pour ses criques secrètes et ses eaux cristallines propices à la plongée sous-marine.

– La baie de Sainte Luce
Ce coin de paradis blotti à 53 kilomètres de Fort-Dauphin est un ancien comptoir hollandais. Un subtil cocktail de mangrove, de forêts piquetées d’arbre du voyageur, de champs de Népenthès et de savane borde les plages de sable fin de Sainte Luce.

– L’îlot des Portugais
À seulement 10 kilomètres de Fort-Dauphin, l’Ilôt des Portugais abrite un ancien bastion construit par des naufragés portugais en 1505. L’édifice en pierre érigée sur le site faisait office d’entrepôt d’armes à l’époque.

– Le pic Saint Louis
Cet éperon rocheux culminant à 529 mètres d’altitude offre un panorama d’exception sur Fort-Dauphin et sur les villages environnants.

– Le Lac Vinanibe
Le Lac Vinanibe est un havre de repos niché à 8 kilomètres du centre-ville de Fort-Dauphin. Cette vaste étendue d’eau limpide frangée de sable nacré fait le bonheur des amateurs de sports de glisse.

Le Parc national d’Andohahela
À une quarantaine de kilomètres de Fort-Dauphin, le parc National d’Andohahela fascine par sa faune endémique. C’est ici qu’on découvre le plus petit lémurien nocturne, le lémurien à collier roux et les Iguanidaes, une variété de lézard qu’on retrouve uniquement dans ce parc et en Amérique du Sud.

Le Jardin botanique de Saiadi
Le Jardin botanique de Saiadi est un écrin de verdure qui abrite toutes sortes de plantes tropicales à l’image du ravinala, des palmiers trièdres, des orchidées, des hibiscus et des fougères.

La réserve de Nahampona
C’est au cœur d’une végétation luxuriante que les lémuriens, les tortues et les crocodiles de la réserve de Nahampona évoluent. Ce sanctuaire préservé se situe à seulement 7 kilomètres de Fort-Dauphin.

La Cascade de Manantantely
Se dressant à la lisière d’une pépinière foisonnante de spécimens endémiques, la Cascade de Manantantely est accessible à seulement 9 kilomètres à l’ouest de Fort-Dauphin. La piscine naturelle qui se déploie à ses pieds fait le bonheur des amateurs de baignades.

Fermer le menu
lectus porta. dolor. elementum at Lorem Donec mattis efficitur. in suscipit Aliquam
fr_FR
en_US it_IT pl_PL fr_FR