La descente de la Tsiribihina en pirogue

La descente de la Tsiribihina en pirogue

En savoir plus sur cette activité

Le point de départ idéal pour la descente de la Tsiribihina est la ville de Miandrivazo. Cette bourgade est accessible via une route bitumée à partir d’Antsirabe. Concrètement, Miandrivazo n’est pas situé en bordure de la Tsiribihina mais de l’un de ses affluents, c’est-à-dire la rivière Mahajilo. Deux options s’offrent aux voyageurs qui partent à la découverte de la Tsiribihina, la pirogue à moteur qui est rapide, mais très bruyante, ou encore les pirogues traditionnelles, qui avancent à la force des bras. Cette dernière option permet notamment d’observer la faune locale avec une plus grande discrétion. Le nom du fleuve Tsiribihina signifie « là où il ne faut pas nager » puisque ce cours d’eau compte un nombre important de crocodiles. Ces énormes reptiles sont aujourd’hui plus difficiles à observer et s’éloignent des humains à cause des pirogues à moteur qui emmènent les touristes pressés. Votre trajet en pirogue vous ramènera de Miandrivazo à Belo-sur-Tsiribihina.

Les trésors à découvrir

Tout au long de votre descente de la Tsiribihina, vous verrez plusieurs villages en hauteur des berges, avec des enfants qui jouent sur les étendues de sable blanc, notamment dans les premiers kilomètres où la profondeur est peu importante. Vous rencontrerez également plusieurs chalands qui approvisionnent les villages isolés en produits de première nécessité. En traversant les gorges de la Tsiribihina, vous serez émerveillé par les falaises qui bordent le fleuve, à la manière des Tsingy avec des arêtes coupantes à certains endroits. En poursuivant dans les gorges, vous pourrez admirer la couverture végétale exceptionnelle qui se dévoile de part et d’autre du fleuve. Il n’est pas rare d’apercevoir des lémuriens qui s’aventurent près des rives de la Tsiribihina. Les gorges de Tsiribihina vous offrent également une magnifique piscine naturelle alimentée par une cascade aux eaux limpides, un vrai havre tropical. Les berges de la Tsiribihina abritent également plusieurs espèces de chauve-souris. Vous arriverez au bout de votre voyage à Belo-sur-Tsiribihina, à partir duquel vous pourrez visiter les fameux Tsingy de Bemaraha.

Activité non attribuée

Nous connaissons /conseillons cette découverte cependant nous n’avons aucun contact particulier à proposer !

at ut Sed consectetur venenatis, mi, ut Praesent pulvinar libero ipsum

Une erreur ?

Avec plus de 2000 fiches c’est sans aucun doute possible. Merci de nous informer de l’erreur remarqué et nous la corrigerons dans les plus brefs délais