M.H.O attente photo

Si vous prévoyez de partir à Diégo depuis la capitale, pourquoi ne pas faire une escapade à Analamerana? Ici, pas de déception possible ! Cette réserve spéciale reflète parfaitement la beauté et l’endémisme de la biodiversité malgache. Et les bons plans ne manquent pas une fois sur place.

Une réserve aux richesses précieuses

Située dans le Nord de l’île, la réserve d’Analamerana est l’un des nombreux sites d’intérêt majeur aux alentours de Diégo-Suarez. À cheval entre les régions de Diana et de Sava, elle possède une superficie de 34 700 ha, laissant présager de nombreuses découvertes et sensations. Deux particularités font sa renommée. D’une part, elle est le sanctuaire du Propithecus perrieri, un lémurien qu’on trouve difficilement dans les autres réserves de Madagascar. D’autre part, elle abrite trois espèces de baobabs sur les sept que comptent l’îleVous pourrez notamment y admirer l’Adansonia perrieri, l’Adansonia suareziensis et l’Adansonia madagascariensis. L’avifaune de la réserve spéciale d’Analamerana est tout aussi intéressante. L’aire protégée abrite en effet des oiseaux rares tels que le Vanga de Van Dam.

Une région culturelle dépaysante

La Grande île s’est forgée une identité propre par la richesse de sa nature et l’authenticité de sa culture. La région d’Analamerana a merveilleusement su concilier les deux, ce qui satisfera certainement les visiteurs curieux. Il suffit de sortir de la réserve proprement dite pour découvrir une vie culturelle effervescente. En effet, chaque année, la région est le théâtre de nombreux festivals. Si l’occasion se présente, passez à Ambilobe entre juillet et août pour assister à la célébration du « Kabiry », un instrument traditionnel propre à la culture Antakarana. Entre août et octobre, Ambanja anime la région avec deux évènements majeurs : le « Sorogno » et le « Vagnono ». Danses et musiques traditionnelles sont au programme.

Se rendre à Analamerana

La meilleure période pour un voyage à Analamerana se situe entre mai et novembre, durant la saison sèche. Le trajet pouvant durer 24 h au départ d’Antananarivo, vous avez le choix entre la voiture, le taxi-brousse ou l’avion pour vous y rendre. Si vous choisissez la route, il faut suivre la RN 6 et bifurquer à Antanandrainitelo ou à Sadjoavato. Le départ pour la réserve se fait du site d’Irodo ou de la commune rurale Ankarongana. À partir de ces deux points, il est préférable de se rendre dans l’aire protégée à vélo, à moto ou pourquoi pas, à pied. Les randonneurs n’en seront que ravis. Par ailleurs, si vous optez pour un vol local, il faudra atterrir à Diégo et passer quelques kilomètres sur la route avant d’arriver dans la réserve d’Analamerana.

Profitez de cette activité avec
masonjoany nosy be
L'agence locale de
Vivre Madagascar

Demande d'information

Nom*
Mail*
Date d'excursion*
Infos supplémentaires ?

Perdu ?

Laissez vous voyager à travers nos guides

Fermer le menu
libero luctus ipsum nunc dolor. Donec elit. ultricies accumsan sit massa

Une erreur ?

Avec plus de 2000 fiches c’est sans aucun doute possible. Merci de nous informer de l’erreur remarqué et nous la corrigerons dans les plus brefs délais

Vous partez déja ?

J’espère que vous avez trouvé ce que vous cherchez ?

  • Si oui, super !
  • Si non, j’en suis désolé …

Dans les deux cas, je vous serai très reconnaissant de me faire un retour d’expérience, ceci m’aiderai beaucoup à améliorer ce site