fbpx

L’éthanol, une nouvelle source d’énergie renouvelable à Madagascar

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
L’éthanol, une nouvelle source d’énergie renouvelable à Madagascar

Madagascar se met à l’heure de l’énergie verte en inaugurant sa première manufacture de production d’éthanol combustible, destinée à l’usage domestique.

Mieux lutter contre la déforestation

La première usine de fabrication d’éthanol combustible à Madagascar a été créée, à l’initiative de Madagascar Energy Company. Basée à Brickaville, dans la commune d’Ampasimpotsy Ranomafana, cette manufacture prévoit de produire quotidiennement jusqu’à 2000 litres d’éthanol extrait de la canne à sucre. Pour l’heure, le biocarburant produit sur place est destiné à un usage domestique. D’après le ministre de l’Industrie Roland Jules Etienne, le principal objectif de ce projet écologique est de réduire la consommation du bois comme combustible. Une telle mesure permettrait en effet de faire régresser la déforestation perpétrée par les charbonniers.

Un projet ambitieux

Pour se mettre à l’heure du biocarburant, Madagascar prévoit d’étendre ce projet de production d’éthanol à d’autres villes de la Grande Ile. Bientôt, huit autres manufactures spécialisées dans la fabrication de bioéthanol seront implantées sur le territoire. Pour leur permettre de fonctionner, 75 000 hectares de canne à sucre devront être cultivés. Pour que l’île parvienne à économiser jusqu’à 75 millions de dollars d’ici 6 ans, la production d’éthanol combustible sera étendue à celle d’éthanol-carburant. D’après Madagascar Energy Company, une mobilisation des autorités locales faciliterait la vulgarisation de la fabrication de ce biocarburant. Pour sensibiliser les politiques, une plateforme d’experts a été créée.

Les perspectives en vue

En aménageant 106 000 hectares de culture de canne à sucre consacrés à la production d’agrocarburant, l’indicateur énergétique de Madagascar pourrait être considérablement modifié d’ici 2030. D’après les experts de la plateforme chargée de la vulgarisation du projet éthanol, en 2030, 40% des ménages malgaches utiliseraient l’électricité tandis que 54% des foyers auraient recours à l’éclairage au biodiesel. La mise en place du projet permettrait en outre de cesser l’usage du pétrole lampant. Pour atteindre l’objectif visé, la Grande Ile devrait toutefois reconvertir ses centrales thermiques et procéder à la transition énergétique dans le domaine du biocarburant.

Fermer le menu
felis elit. venenatis ut amet, pulvinar dictum sed Sed consectetur non
fr_FR
en_US it_IT pl_PL fr_FR

Vous partez déja ?

J’espère que vous avez trouvé ce que vous cherchez ?

  • Si oui, super !
  • Si non, j’en suis désolé …

Dans les deux cas, je vous serai très reconnaissant de me faire un retour d’expérience, ceci m’aiderai beaucoup à améliorer ce site